• FPA_ADMIN

EVASION TOKENS

Evasion Token : fausses pièces de monnaies légales au Royaume Uni à la fin du XVIIIème siècle.

Exposé réalisé par Alain PERCHE

Numis-Club du Nord

le 17 Décembre 2006



Dès la fin du XVI° siècle, les pièces de cuivre correspondant aux plus petits divisionnaires ont remplacé les monnaies d’argent dans la plupart des pays européens. Ainsi, au royaume de France sont successivement apparus les double et les deniers tournois (du règne d’Henri III à celui de Louis XIII) puis les liards (Louis XIV) et enfin les liards, demi sols et sols sous Louis XV et Louis XVI. A la fin du règne de Louis XVI, circulaient donc en France 3 monnaies de cuivre : liard de 3 deniers, demi sol de 6 deniers et sol de 12 deniers.


Dans la plupart des pays d’Europe, le nombre de pièces de cuivre en circulation se situait entre deux (Pays Bas autrichiens, Royaume Uni par exemple) et quatre (Espagne, Portugal par exemple).

En Angleterre, depuis le règne de Charles II (1660-1685) on utilisait ainsi le farthing (un quart de penny) et le half penny (un demi penny) en cuivre. Le problème résidait toutefois en ce que ce monnayage officiel n’était émis que fort parcimonieusement et à contrecœur de 1672 jusqu’à 1775 ; le prix du cuivre était en effet trop élevé et les souverains successifs trouvaient que le cuivre était un métal insuffisamment noble pour supporter leur effigie. Entre 1775 et 1797 plus aucune pièce de cuivre ne fut frappée ! Il en résulta une pénurie considérable de petite monnaie et une recrudescence de fausses pièces nettement plus légères que les originaux au point que 2 pièces sur 5 en circulation étaient fausses.


Un durcissement de la loi contre les faux monnayeurs freina considérablement la production de contrefaçons… et accrut encore la pénurie de petite monnaie ! C’est alors que certains réalisèrent que la loi punissait la reproduction des pièces officielles mais ne prévoyait rien contre l’émission de jetons présentant une différence notable avec la monnaie originale. On pouvait donc fabriquer impunément des monnaies (ou jetons : tokens) officieuses (non regal) en évitant les poursuites (to evade prosecutions) : les ‘evasion tokens’ étaient nés.


Notons encore que ces evasion tokens ne représentent qu’une infime part des monnaies de nécessité en cuivre qui vont être émises dans tout le Royaume-Uni et dont on a recensé plusieurs milliers de types différents .


Version détaillée à télécharger


Evasion tokens
.pdf
Download PDF • 1.08MB

20 vues0 commentaire